Actualité

Masques

Masques alternatifs

La pharmacie Glacis du Chateau va pouvoir vous proposer à la vente des masques alternatifs en tissus. D’une qualité supérieure ils seront utilisables et lavables 45 fois. Avec une capacité de filtration de plus de 99%, un textile doux composé de viscose et polyamide.

Vous pourrez soit les acheter par un soit par lot.

Ils répondent au guide d’exigences pour les masques barrières ( AFNOR SPEC S76-001) et leurs composants sont certifiés Reach ou OEKO-TEX .

Malgré tout il ne faut pas oublier tous les autres gestes barrière qui nous permettent de lutter ensemble contre le COVID 19:  se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter, saluer sans se serrer la main et bien sûr garder la distanciation sociale.

N’hésitez pas à venir nous voir pour plus d’informations ou de conseils.

Prenez soins de vous !

image masque

 

virus

Les Virus !

Je ne pouvais pas ne pas vous faire un petit article sur ce qu’il se passe ces dernières semaines dans l’actu…

Le coronavirus est arrivé en France…

Il est maintenant utile de rappeler à la population les gestes simples à adopter :

  • Lavage régulier des mains
  • On tousse et on éternue dans son coude
  • On utilise des mouchoirs à usage unique
  • On ne se serre plus la main, on évite les embrassades
  • On appelle le 15 si symptômes
  • On reste chez soi si on est malade
  • On ne porte pas de masque si on n’est pas malad

 

Petit point sur les deux différents types de masques :

 

Le masque anti-projections (de type « chirurgical »)

.Destiné à éviter lors de l’expiration de celui qui le porte, la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles :

– par voie de gouttelettes (transmission par des gouttelettes de salive ou de sécrétions des voies aériennes supérieures) ;

– ou par voie aérienne (transmission aéroportée par de fines particules de moins de 5 microns). .

Porté par le patient contagieux, dès les premiers symptômes, pour prévenir la contamination de son entourage et de son environnement.

.À jeter dès qu’il est mouillé ou souillé, dans une poubelle si possible équipée d’un couvercle et munie d’un sac plastique.

L’élimination se fait par la filière des ordures ménagères.

Un double emballage est recommandé pour préserver le contenu du premier sac en cas de déchirure du sac extérieur, lors de la collecte.

.Puis se laver les mains à l’eau et au savon ou se les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique.

.Le malade grippé ou se sentant grippé doit porter un masque anti-projections dès les premiers symptômes grippaux et dès qu’il est en contact avec un soignant ou en présence de toute personne l’approchant à moins de un mètre.

 

Le masque de protection respiratoire individuelle (de type FFP2).

C’est un masque filtrant (de type FFP2), destiné à protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne.

Il le protège a fortiori aussi contre le risque de transmission par gouttelettes.

. Il est composé d’une pièce faciale (demi-masque ou masque complet) et d’un dispositif de filtration.

. Sa durée de protection varie entre trois et huit heures, mais il est difficilement supporté au-delà de quelques heures (voir recommandations du fabricant).

. Une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé. Il doit être changé immédiatement en dehors de la présence du patient, chaque fois qu’il est souillé, mouillé, ou mal positionné sur le visage.

. Le port de masques de type FFP2 est préconisé pour les personnels de soins lors des phases de transmission interhumaine et pandémique et pour les personnes à risque majeur d’exposition (proximité de moins de un mètre d’une personne malade), tels que les professionnels de santé au contact des malades.

Nous vous rappelons que la plupart de ces conseils sont les mêmes pour les autres épidémies : grippe, gastro, varicelle, etc.

 

images

On commence l’année le corps léger !

Après les fêtes de Noël et le Nouvel An, notre corps a besoin de se remettre de ses excès pour retrouver santé et vitalité !

Voici un programme détox pour se débarrasser des toxines accumulées !

De nombreuses méthodes naturelles (plantes, huiles essentielles, homéopathie) existent pour « booster » vos organes en les aidant à éliminer ces toxines.

LES BIENFAITS D’UN PROGRAMME DÉTOX

En complément d’une alimentation saine, un programme détox contribue à empêcher l’encrassement du corps par les toxines. Celles-ci proviennent du fonctionnement naturel de notre organisme, de l’alimentation, du tabac, de l’environnement ou des médicaments. Ces toxines gênent les échanges cellulaires, la bonne circulation des fluides et empêchent nos organes d’élimination (comme le foie, les reins, les intestins, les poumons et la peau) à évacuer efficacement ces déchets. Elles influent aussi négativement sur notre moral et sur notre organisme : manque d’énergie, fatigue, teint brouillé mais aussi déséquilibre digestif, neurologique, circulatoire ou respiratoire.

Les bienfaits d’une cure sont nombreux : amélioration de la qualité de la peau (teint plus lumineux) et des phanères (cheveux et ongles), digestion et transit facilités. La cure détox peut se faire pendant 3 jours, une semaine ou un mois. L’idéal est de réaliser une cure détox pendant environ 3 semaines au moins 2 fois par an.

PHYTOTHÉRAPIE

Certaines plantes, riches en antioxydants, améliorent les fonctions digestives et l’élimination des toxines. Le drainage par les plantes constitue une manière douce et naturelle de stimuler nos organes d’élimination afin de les décharger et de détoxifier l’organisme. Nettoyer son foie en particulier aide à éliminer ces toxines et évite qu’il ne s’encrasse pour qu’il puisse assurer de façon optimale ses fonctions. Choisir des plantes telles que : le radis noir, le pissenlit, l’artichaut, le boldo, le romarin, le thé vert ou le jus de bouleau. Ces plantes s’administrent en tisanes, gélules, ampoules ou solution buvable.

LES HUILES ESSENTIELLES

Les huiles essentielles jouent un rôle important pour régénérer les cellules du foie. Les huiles essentielles de menthe poivrée, de citron, de gingembre ou de romarin favorisent la digestion, l’élimination des déchets et la stimulation du système immunitaire. Les huiles essentielles seront déposées sur de la mie de pain, un morceau de sucre ou un comprimé neutre.
Attention les huiles essentielles sont interdites aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 30 mois.

L’HOMÉOPATHIE

L’homéopathie possède plusieurs souches détoxifiantes. La posologie est de 3 à 5 granules 3 fois par jour en cure de courte durée (une semaine à 1 mois).
Berberis vulgaris et Carduus marianus peuvent être utilisés pour stimuler l’élimination des déchets accumulés par notre corps.
Des granules de Nux vomica 9CH facilitent la digestion. Chelidonium 5CH, associé à Taraxacum 5CH ou Chelidonium composé sont indiqués pour drainer le foie pendant 8 jours.
Demandez conseil à votre pharmacien.

LES GESTES A ADOPTER

Pour un programme détox réussi, quelques conseils d’hygiène de vie:
• il est important de boire de l’eau (1,5 litres par jour) pour aider nos fonctions d’élimination, en particulier rénales ;
• il est indispensable de pratiquer une activité sportive ;
• il faut limiter le café, le tabac, l’alcool, les graisses, les sucres ;
• il faut privilégier les légumes, les fruits, le poisson, les céréales complètes, les tisanes, le thé vert ;
• il faut intégrer dans l’alimentation des aliments à propriétés détoxifiantes : artichaut, choux fleur, avocat, betterave, radis noir, pissenlit, citron et conserver une alimentation équilibrée.

Retrouvez encore plus de conseils dans votre pharmacie !

fin d'année

Bonnes fêtes de fin d’année !!

Plus que quelques jours avant Noël !

Achats de dernière minute ou réfléchis, n’hésitez pas à venir découvrir nos idées de cadeaux.

Cadeaux utiles pour montrer que l’on se soucie de la santé de nos proches (thermomètres digitaux, tensiomètres) ou cadeaux plaisir pour chouchouter notre peau, nous avons plein d’idées à vous proposer et pour tous les budgets !

N’hésitez pas à nous solliciter, nous saurons vous conseiller !

 

Mais la fin de l’année est aussi l’occasion pour tous de se réunir autour d’une table pour partager des repas de fête et des moments de convivialité. Pour les gourmands, les excès peuvent être synonyme de petits tracas digestifs comme par exemple des ballonnements, des régurgitations ou encore des maux d’estomac. Pour ne pas gâcher la fête, voici quelques conseils pour prévenir et soulager ces désagréments passagers.

 

LES BALLONNEMENTS

Les ballonnements sont fréquents et correspondent à l’accumulation d’air dans l’estomac ou les intestins, responsable de la sensation de ventre gonflé plus ou moins inconfortable, voire douloureuse.

 

Les gestes à adopter

Il existe plusieurs solutions pour prévenir les ballonnements :

  • ingérer ses repas dans le calme en prenant le temps de bien mâcher. En effet, manger vite favorise l’absorption d’une quantité d’air plus importante.
  • un exercice physique modéré et régulier contribue à assurer une prévention efficace contre les ballonnements.
  • l’apport de certains aliments connus pour entraîner des ballonnements doit être limité. Il s’agit par exemple des choux (chou-fleur, chou Romanesco, chou de Bruxelles…), des aliments riches en graisses, des boissons gazeuses, des légumineuses (lentilles, pois chiches…) ou encore des chewing-gums.

Pour faire disparaître au plus vite les désagréments liés aux ballonnements, certaines solutions naturelles sont très efficaces comme le charbon végétal (en comprimés, gélules ou homéopathie Carbo vegetabilis).

 

LES RÉGURGITATIONS

Les régurgitations chez l’adulte sont des signes courants, qui se manifestent par une sensation de brûlure le long de l’œsophage. Elles correspondent littéralement au retour à la bouche du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage. Elles ne sont pas accompagnées de nausées. Il convient toutefois de ne pas les négliger car elles peuvent être le signe d’une pathologie (reflux gastro-œsophagien ou «RGO»).

Les gestes à adopter

Il est possible de prévenir en partie les régurgitations par quelques règles hygiéno-diététiques simples :

  • Éviter de s’allonger trop rapidement après avoir mangé
  • Fractionner les prises alimentaires pour éviter un apport de nourriture trop important en une fois
  • Préférer les cuissons légères (grillade, papillote, vapeur…)
  • Éviter certains aliments : les aliments frits ou gras, l’excès de café, les agrumes, les légumes secs, les poivrons, les oignons, certains fromages (roquefort, livarot, brie) ou encore les épices…

Si ces précautions ne suffisent pas vous pourrez vous tourner vers certaines molécules antiacides, des pansements gastriques ou vers l’homéopathie. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

LES MAUX D’ESTOMAC

Les crampes d’estomac sont la conséquence de contractions de l’estomac (d’origine nerveuse ou externe par exemple après un repas très copieux).

Les gestes à adopter

Une alimentation équilibrée et diversifiée ainsi qu’une hydratation suffisante (1,5l d’eau par jour) suffisent généralement à les faire disparaître. Pour soulager ces désagréments, plusieurs solutions existent :

  • l’homéopathie avec plusieurs souches en fonction de la nature des symptômes,

Colocynthis en cas de spasmes par exemple

  • la phytothérapie : infusions de menthe poivrée ou de mélisse après chaque repas
  • l’aromathérapie : 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, de citron ou encore de

Basilic tropical sur un comprimé neutre ou un morceau de pain

  • l’allopathie : des antispasmodiques sont en vente libre en pharmacie

Votre pharmacien est à votre écoute, il saura vous conseiller efficacement.

vit

L’hiver s’installe…pensez à faire le plein de vitamines !

Quel complexe vitaminé pour combattre la fatigue de l’hiver ?

Stress, surmenage, alimentation déséquilibrée, ou encore pathologies hivernales soumettent notre organisme à rude épreuve. Une cure de vitamines offre un coup de pouce pour rester d’attaque durant cet épisode de fatigue passagère. Quel supplément vitaminé privilégier ?

Il est normal de traverser des périodes de fatigue surtout en hiver. Nos besoins en vitamines et en micronutriments s’accroissent pour faire face aux éventuelles infections et stimuler nos défenses immunitaires. Un coup de pouce extérieur est alors le bienvenu.

Que trouve-t-on dans ces complexes multivitamines ?

Ces complexes contiennent :

  • des vitamines du groupe B, indispensables à la production d’énergie et à la transmission de l’influx nerveux ;
  • de la vitamine C qui participe aux défenses immunitaires ;
  • des minéraux : le fer qui permet aux globules rouges d’assurer le transport de l’oxygène ; le manganèse, le zinc et le magnésium, nécessaires eux aussi à la production d’énergie et aux défenses de l’organisme.

Essentiel à l’équilibre nerveux et à la relaxation musculaire, le magnésium est indiqué lorsque la fatigue s’accompagne de nervosité, de troubles du sommeil ou de crampes. Dans les multivitamines classiques, il est souvent présent en faible quantité et/ou sous la forme de sels peu assimilés par l’organisme. Pour un apport optimal, le préférer sous la forme citrate, bisglycinate ou glycérophosphate à un dosage suffisant (au moins 100 mg par jour), et associé à des vitamines B qui favorisent son absorption.

Si la fatigue est déjà bien installée, on peut privilégier des formules qui apportent des doses plus fortes de certaines vitamines B et de vitamine C, dépassant les valeurs nutritionnelles de référence (VNR), qui correspondent aux besoins moyens de la population en vitamines et minéraux. « Ces vitamines, dans la limite des valeurs maximales autorisées, ne sont pas à risque de surdosage », explique le Pr Marie-Paule Vasson. On veille alors à ne pas dépasser 3 à 4 semaines de cure.

En cas de fatigue importante ou prolongée (convalescence), on ajoute du ginseng : il améliore les performances physiques et intellectuelles lors de périodes de fatigue prolongée, des propriétés reconnues par l’Organisation mondiale de la santé. Compter 10 à 15 jours pour se rendre compte de son efficacité. Il n’est pas recommandé avant 18 ans, ni en cas de troubles cardiaques ou d’hypertension artérielle mal contrôlée.

Pour les enfants : en plus de ces compo­sants antifatigue, on s’assure d’un apport optimal en vitamine D nécessaire au bon développement osseux et à la croissance.  Respecter les indications du fabricant : beaucoup de références ne conviennent pas avant 12, 15 voire 18 ans.

Vitamines antifatigue, précautions particulières :

– Pas plus de 2 mois de cure en auto­médication chez l’adulte, 1 mois chez l’enfant.
– Ne pas cumuler plusieurs formules pour éviter tout risque de surdosage en vitamines A et D ou en fer.
– Interactions possibles avec certains médicaments (certains antibiotiques, hormones thyroïdiennes).
– Pas de contre-indications mais en cas d’insuffisance rénale, s’en tenir à 100 % des valeurs nutritionnelles recommandées, pas davantage.
– En cas de maladie chronique (diabète, hyper­tension…) et chez l’enfant, faire le point avec son médecin.

images (52)Résultat de recherche d'images pour "alvityl"

pharma

octobre rose

Octobre Rose

Octobre Rose : qu’est-ce que c’est ?

Chaque année depuis 25 ans en France, Octobre Rose est le mois consacré à la lutte contre le cancer du sein. Du 1er au 31 octobre, professionnels de santé, ONG et associations sont rassemblés à travers le monde autour de l’information sur le dépistage du cancer du sein. En France, 650 000 femmes sont atteintes d’un cancer du sein ou ont été touchées par cette maladie, 54 000 nouveaux cas de cancers du sein sont diagnostiqués chaque année et 12 000 femmes en décèdent. On estime qu’1 femme sur 8 sera touchée par le cancer du sein au cours de sa vie, d’où l’importance d’un dépistage précoce. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.

Des initiatives comme des courses, des ventes aux enchères, des collectes de soutien-gorges et d’autres événements sont organisés pour permettre de récolter des fonds au profit de la recherche médicale et scientifique.  Des campagnes de dépistages gratuits ou à prix réduits sont également proposés à travers la France. L’intégralité des fonds levés pendant cette période sont entièrement reversés aux associations qui aident et accompagnent les personnes atteintes du cancer ainsi qu’à la recherche.

Octobre Rose est aussi une campagne internationale. Son équivalent anglo-saxon est le National Breast Cancer Awareness Month. De nombreux monuments historiques du monde entier se parent de rose pour montrer leur soutien et leur engagement contre le cancer du sein : Palais Présidentiel d’Argentine, Water Cube en Chine, Cathédrale San Miniato de Florence en Italie, Cathédrale de Basilia au Brésil, Pink Tokyo Tower au Japon, Aéroport J.F Kennedy à New-York aux Etats-Unis…

avene.6

Rentrée rime avec acné !

Chez l’adolescent, l’acné apparait par poussées pour ensuite former des boutons

Ces boutons sont amenés à disparaître à un certain âge (souvent à 20 ans) quand son corps atteint sa maturité de croissance… Toutefois, dans certains cas, l’acné peut persister et continuer à couvrir les parties de son corps, notamment le visage, le décolleté et le dos.

Ce phénomène est surtout constaté chez les femmes adultes entre une tranche d’âge de 25 à 40 ans. Si 40 % des femmes sont atteintes par l’acné, chez les hommes adultes, ce chiffre est réduit à 10 %.

Faisant partie des maladies de la peau, l’acné est une pathologie chronique provoquant des retentissements psychologiques chez le patient étant donné qu’il se manifeste sur les zones sensibles du corps comme le visage. Qu’est-ce réellement l’acné? Quelles sont ses causes? Comment s’en débarrasser et surtout comment nettoyer son visage correctement? Cet article vous en dira plus. 

Acné définition

L’acné est une infection touchant les glandes sébacées fabricant le sébum. Le sébum est une graisse naturelle dont le visage a besoin pour se protéger des différentes agressions externes. Ces glandes sébacées peuvent être bouchées à un moment donné, le sébum forme par la suite un type de boutons blanchâtres sous la peau.

Ces boutons apparaissent sur l’épiderme, noircissent et forment des points noirs ou comédons. Elles peuvent aussi se fissurer et provoquer une inflammation irritante et faire naître des boutons rouges ou papules.

L’obturation de ces glandes sébacées peut aussi être due à l’épaississement et à la sécrétion excessive de sébum suite à des troubles hormonaux, notamment de la présence des androgènes. En grande quantité, le sébum provoque une multiplication importante des cellules superficielles de la peau du visage et des troubles au niveau des pores.

De plus, un environnement riche en substances grasses est un lieu propice au développement du Propionibacterium acnes, la bactérie responsable de l’acné du visage chez les femmes et les hommes adultes.

L’acné peut se manifester sous plusieurs aspects. On distingue les comédons ouverts, les comédons fermés, les papules et les pustules. Les comédons ouverts se localisent au niveau des pores et forment des points noirs. Aussi appelés microhystes fermés, les comédons fermés constituent des points blancs et légèrement bombés sur la peau. Les papules se distinguent par leur aspect rougeâtre sans pus. Si vos boutons rouges possèdent des têtes blanches avec du pus, il s’agirait alors de pustules.

La Global Acne Evaluation ou GEA a établi une classification de l’acné en 5 catégories en fonction de la sévérité qu’elle présente pour le patient.

Quelles sont les causes de l’acné?

On a tendance à penser que la fin de l’adolescence marque aussi la disparition des boutons gênantes et de l’acné sur le visage… Pourtant, aujourd’hui, nombreuses sont les femmes adultes plus de 30 ans qui témoignent de la présence d’acné sur leurs beaux visages. Cette acné se distingue par des mandibules, des lésions faibles en nombre et des nodules prédominants.

Chez les femmes, ce phénomène est justifié par les troubles hormonaux avant et pendant la menstruation. Ces troubles sont souvent dus à l’excès d’hormones masculines dans l’organisme féminin. Comme solution, le médecin pourrait prescrire un traitement à base de contraceptifs. Toutefois, sachez que l’utilisation de contraceptifs oraux peut soit faire disparaître l’acné, soit favoriser son développement surtout s’ils contiennent un pourcentage élevé en progestérone et ses dérivés.

La génétique peut aussi être à l’origine de l’acné. En effet, si les deux parents souffrent d’une acné peu importe le grade, l’enfant pourrait aussi être atteint de ce trouble pendant son adolescence et quand il aura atteint l’âge adulte. L’acné chez l’homme se manifeste surtout sur le dos, mais nécessite tout de même un traitement spécifique.

Des chercheurs scientifiques attestent qu’un état de stress permanent pourrait provoquer l’apparition des acnés sur des zones sensibles comme le visage. Les cellules nerveuses étant proches aux glandes sébacées auraient une liaison avec la production excessive de sébum. Étant donné que les femmes sont plus exposées au stress que les hommes, il n’est donc pas évident que la plupart des personnes présentant des boutons sur le visage appartiennent à la gent féminine.

Une exposition fréquente au soleil pourrait aussi entrainer l’acné grâce à un effet rebond. De plus, le soleil est capable de faire brunir et pigmenter les cicatrices de l’acné. La consommation de tabac à quantité importante peut accentuer les choses en provoquant une obturation des canaux sur la surface de la peau.

Génétique, troubles hormonaux, hygiène de vie ou rayons solaires… nombreux sont les facteurs pouvant être à l’origine de l’acné. En tout état de cause, ces facteurs incitent la multiplication du Propionibacterium acnes qui est une bactérie favorisant la production de sébum et donc du développement des boutons et par la suite, de l’acné.

Quels sont les traitements contre les boutons du visage?

Les traitements à adopter pour éradiquer les boutons du visage sont différents en fonction du grade de l’acné. 

 

Comment nettoyer son visage correctement?

En nettoyant votre visage correctement, vous pourriez facilement empêcher le développement des lésions, des boutons et de l’acné sur votre visage. Pour ce faire, certaines gestes vous sont recommandées. Si vous constatez que des poussées d’acné tendent à faire leur apparition sur votre peau, évitez de les toucher, les gratter et surtout les presser pour ne pas aggraver les choses.

Nettoyez votre visage deux fois par jour (de préférence matin & soir) avec des produits naturels ou cosmétiques doux pour enlever l’excès de sébum. Pour le nettoyage, vous pouvez choisir d’appliquer une crème hydratante anti-acnéique, mais en optant pour les marques sûres pour éviter les risques d’effets secondaires.

Si vous aimez vous maquiller souvent, prioriser les produits non comédogènes et à base d’eau. N’oubliez pas de faire un démaquillage chaque soir pour permettre aux pores de votre peau de bien respirer le soir.

urgo

La trousse à pharmacie !

Bientôt pour vous le grand départ en vacances….

Mais avez vous pensé à votre trousse à pharmacie ?

Toujours utile pour soigner les petits bobos du quotidien, le contenu d’une trousse à pharmacie doit être adapté au type de séjour (camping, randonnée, trekking à l’étranger, séjour sportif… ) ainsi qu’aux personnes qui vous accompagnent (enfants, nourrissons, sujets fragiles…) pendant vos vacances.

Des basiques que l’on retrouve dans toutes les trousses à pharmacie aux produits plus spécifiques à certains types de séjours, nous vous conseillons une liste des médicaments à avoir pour partir l’esprit tranquille.

N’hésitez pas à venir vers nous pour vous aider à confectionner ensemble votre petite trousse de survie !

 

téléchargement (9)

photo-soleil-s-

Comment se prémunir des effets du soleil ?

Protection solaire

Préparer sa peau au soleil :

L’huile essentielle de carotte, parfaite pour offrir à notre peau un coup d’éclat un mois avant les vacances, ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle de carotte  dans votre lait ou votre huile hydratante pour le corps et 1 goutte dans votre crème visage. Cela prépare la peau au bronzage, permet de l’accentuer et donne immédiatement de l’éclat.  Attention toutefois, elle est contre-indiquée en cas d’hypertension.

Image associéePréparez votre peau pour l’été avec Phytobronz : 1 capsule par jour au moment du repas, au minimum 15 jours avant, pendant et après l’exposition au soleil ou aux UV artificiels.

 

 

Avant l’exposition :

Appliquer une crème solaire. Choisir un indice de protection élevé (SPF 50+) pour les bébés, les enfants, les femmes enceintes, les personnes intolérantes au soleil ou prenant un médicament photo sensibilisant.

Image associée

NOUVELLE GAMME disponible dans notre pharmacie.

Les coups de soleil :

Un coup de soleil est une brûlure de la peau,  les cellules de la couche superficielle de la peau sont détruites ou endommagées.Adoptez les bons gestes pour soulager la douleur et éviter les cicatrices. Dès l’apparition des symptômes du coup de soleil (rougeur, inflammation) mettez-vous à l’abri des rayons UV pour favoriser la baisse de la température de la peau dans les heures qui suivent, passez la zone brûlée sous l’eau tiède ou froide. Elle peut être traitée avec l’application d’une quantité généreuse d’une crème de type « URGO Brûlure et Coup de Soleil ». Apaisante, elle calme la douleur.Image associée

La Photosensibilisation médicamenteuse

Résultat de recherche d'images pour "médicament soleil"

La photosensibilisation est due à la rencontre de rayons lumineux et d’un produit réactif : « Quand on prend un médicament sous forme de comprimé ou de sirop, ses actifs se diffusent dans l’ensemble du corps, y compris la peau »

Comme toute réaction allergique, ce type de photosensibilisation survient après une seconde administration du médicament responsable. Dans un laps de temps de 24 à 48 heures après l’exposition, l’allergie provoque une forme d’eczéma : rougeurs, démangeaisons, œdème, apparaissent d’abord sur les régions exposées au soleil, puis s’étendent aux zones protégées par les vêtements.

Voici les principales familles de médicaments photo sensibilisants 

  • Certains antibiotiques exemples : DOXYCYCLINE, CIPROFLOXACINE…
  • Les médicaments contenant de l’amiodarone(comme le Cordarone) utilisés en traitement des troubles du rythme cardiaque.
  • Les diurétiquescontenant des sulfamides (hydrochlorothiazide).
  • Les antidépresseurset les neuroleptiques : Laroxyl (amitriptyline), Prozac (fluoxétine), Deroxat (paroxétine), Théralène (alimémazine)…
  • Lestraitements anticholestérol : Lipanthyl (fénofibrate), Zocor (simvastatine)
  • Certains hypoglycémiants : DAONIL glibenclamide
  • Les anti-inflammatoires contenant du kétoprofène, surtout sous forme de crème. Le plus connu est le gel Kétum.

Résultat de recherche d'images pour "soleil + médicament" La notice du médicament indique par un sigle le risque de photosensibilisation

Pour la conduite à tenir demander conseil à votre médecin qui décidera d’un arrêt ou d’un ajustement de posologie ou de moment de prise.

 

 

Image allergies

Les Allergies

                                                                 Image allergies

 

 

   Une allergie est une réaction anormale et spécifique de l’organisme au contact avec une substance étrangère (=allergène). Ces allergènes peuvent se trouver dans l’air, l’alimentation ou les médicaments. A leurs contact, le système immunitaire réagit par une réponse adaptée de façon immédiate ou retardée.
→ Une allergie se développe en 2 temps :
1er temps : la phase de sensibilisation, lors de laquelle l’allergène (=pollen, acariens…) entre pour la première fois dans l’organisme. Pendant cette phase qui peut durer plusieurs années, l’organisme devient sensible à/aux allergène(s) mais aucun symptôme n’est observé.
2ème temps : la phase réactionnelle survient lorsque le patient et de nouveau exposé a l’allergène, l’organisme répond de façon exagérée à la présence de l’allergène et met en œuvre des réactions visant à le neutraliser.

L’origine
L’origine de l’allergène peut être :
2360-BienetreSante-260-Page-022
– alimentaire : arachide, gluten, lait de vache, fraise, œuf….
– poils d’animaux, venins d’insectes : guêpes, frelon, araignées, blattes….
– certains médicaments ou produits chimiques : antibiotique à la penicilline, parfum, conservateur, extrait de végétaux (=latex)….
– les métaux : nickel, les boutons de jean, bijoux…
Cependant les principaux allergènes sont les pollens et les acariens.

 

 

Signesallergies symp
Les symptômes se manifestent par des éternuements, une constriction des voies respiratoires, un larmoiement ou irritation oculaire, une éruption cutanée (=eczéma)  …

Traitements médicamenteux
• Traitement de fond :
pills
– les médicaments anti-histaminiques en vente libre ou non
– les médicament sous forme orale, collyre, spray nasal
– les spray aérosols bronchodilatateurs
• En cas de crise symptomatique :
– les médicaments corticoïdes sous forme orale ou inhalé (= bronchodilatateurs en cas de crise d’asthme)
Traitements complémentaires
• En homéopathie : Rhinallergy      rhinallergie
• En phytothérapie :  Plantain,  Pensée sauvage Arkogélules      pensée sauvage arko
• Autres : Les probiotiques
→ Ce sont des ferment lactiques qui ont pour rôle de protéger la flore intestinale et de stimuler le système immunitaire. Ils ont une action de prévention sur certaines réactions immuno-allergiques surtout chez les enfants.

 

Coordonnées

Pharmacie Glacis du Château
25 Avenue du Capitaine de la Laurencie
90000, Belfort
Tel : 03 84 54 08 55
Fax : 03 84 54 09 82

Ecrivez nous

Bien-être et santé

Site réalisé par